« Le DEAES atteste des compétences nécessaires pour réaliser un accompagnement social au quotidien, visant à compenser les conséquences d’un handicap, quelles qu’en soient l’origine ou la nature, qu’il s’agisse de difficultés liées à l’âge, à la maladie, ou au mode de vie, ou les conséquences d’une situation sociale de vulnérabilité, et à permettre à la personne de définir et de mettre en œuvre son projet de vie.»
Extrait de l’arrêté du 29 janvier 2016 relatif à la formation conduisant au diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social, du ministère des Affaires Sociales, de la Santé et du Droit des Femmes

 

Le DEAES et les trois spécialités

Les personnes souhaitant obtenir un DEAES choisissent une spécialité parmi les trois proposées par le diplôme. Le programme de la formation propose ainsi des contenus communs et des contenus spécifiques à la spécialité choisie.

Les titulaires du DEAMP ou du DEAVS ont la possibilité d’acquérir une spécialité complémentaire, en suivant uniquement le parcours de la spécialité.

Les trois spécialités sont présentées ci-dessous.

Accompagnement de la vie à domicile

Missions de l’accompagnant de la vie à domicile : L’accompagnant éducatif et social contribue à la qualité de vie de la personne, au développement ou au maintien de ses capacités à vivre à son domicile. Il intervient auprès de personnes âgées, handicapées ou auprès des familles. Il veille au respect de leurs droits et libertés et de leurs choix de vie dans leur espace privé.

Lieux d’exercice du métier : Domicile de la personne accompagnée, services spécialisés à domicile (SSIAD, SAAD, SAP, SAVS…) et lieux d’hébergement (foyer logement, CHRS, MARPA).

Accompagnement de la vie en structure

Missions de l’accompagnant de la vie en structure : Dans le cadre du projet institutionnel, l’accompagnant éducatif et social participe à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un accompagnement adapté à la situation de la personne, de ses besoins, de ses attentes, de ses droits et libertés. Il veille à l’acquisition, la préservation ou la restauration de l’autonomie d’enfants, d’adolescents, d’adultes, de personnes vieillissantes ou de familles et les accompagne dans leur vie sociale et relationnelle.

Lieux d’exercice du métier : Établissements médico-sociaux (EHPAD, MAS, FAM, foyer de vie, ESAT, IME, IEM….) et sociaux (MECS, ITEP, CHRS).

Accompagnement à  l’éducation inclusive et à la vie ordinaire

Missions de l’accompagnant à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire : Dans le cadre du projet personnalisé, la mission de l’accompagnant éducatif et social consiste à faciliter, favoriser et participer à l’autonomie des enfants, des adolescents et des jeunes adultes en situation de handicap dans les activités d’apprentissage, et les activités culturelles, sportives, artistiques et de loisirs

Lieux d’exercice du métier : Lieux d’accueil de la petite enfance, établissements d’enseignement et de formation, lieux d’apprentissage, lieux d’activités et de loisirs, établissements et services médico-sociaux.

 

Organisation de la formation

La formation se déroule à Paris sur une durée de 12 à 18 mois. La durée totale de la formation est de 1365h dont 525h en formation théorique et 840h en formation pratique (stages).

Les personnes inscrites en formation bénéficient des prestations suivantes :

  1. Un suivi pédagogique individualisé : chaque stagiaire est accompagné par un formateur référent qui suit son travail, le soutient dans son parcours de formation, évalue et valide ses travaux écrits. Le formateur référent participe à l’évaluation du stagiaire avec les sites qualifiants.
  2. Des supports pédagogiques : des polycopiés, documents, vidéos… sur toutes les interventions
  3. Des sessions d’entraînements à l’examen : dans tous les domaines de la formation
  4. Un invitation au colloque annuel se déroulant à la Maison de l’UNESCO : consulter la rubrique « Journées d’études » pour en savoir +

 

 

Les commentaires sont fermés.