logo APF
APF Formation Paris 9/11 rue Clisson 75013 Paris
Tél : 01 40 78 63 73 - Fax : 01 45 65 43 45
Loading Mise à jour de ma sélection...

(e) Le graphisme : une trace, un engagement corporel, perceptif, kinesthésique et tonico-émotionnel

Nouvelle formation
EN INTER
Durée : 3 jours
Lieux et dates :
- Villeneuve-d'Ascq (Lille), du 8 au 10 octobre 2018
Prix : 650 €
Contacts
Formulaire d'inscription


Le graphisme recouvre l’ensemble des situations donnant lieu à une trace : enchaînement de lignes simples, rectilignes, courbes, continues ou discontinues, alternance de couleurs qui se rythment et se structurent en motifs. Nous rejoindrons parfois le dessin par le côté ludique, sans être dans sa dimension représentative ou imaginaire, l’expression de soi induite par le choix d’outils non-scripteurs (ou scripteurs). L’écriture sera abordée dans sa dimension spatiale et corporelle, mais pas en tant que fonction symbolique ou sémantique. Au-delà de la trace laissée, cette formation permettra d’explorer l’engagement corporel, perceptif mais également tonico-émotionnel que cette activité met en jeu.

Fiche de la formation à télécharger en PDF

 

Objectifs

  • Acquérir des outils pour l’éducation ou la réédu- cation du geste graphique.
  • Accompagner l’émergence du geste graphique ou l’exploration des mouvements qui ne se font plus (personnes âgées, polyhandicapées).
  • S’approprier des exercices simples de relaxation pour une meilleure conscience et détente corporelle.
  • Identifier les informations kinesthésiques, l’incidence de ces différentes informations sur le retentissement psycho-corporel, le dialogue tonique.

 

Public / prérequis

Éducateurs spécialisés, psychomotriciens, ergothérapeutes, éducateurs jeunes enfants, moniteurs éducateurs, instituteurs exerçant auprès de personnes cérébro-lésées ou âgées, en établissements médico-sociaux ou sanitaires.

Orientations : Ergothérapeute n°2 et n°4; Psychomotricien n°2 et n°4;

 

Contenu

Apports théoriques

Évolution du geste graphique. Les étapes du développement.

Les modalités perceptives mises en jeu dans le graphisme.

Les entraves au geste graphique (dysgraphie, dyspraxie).

 

Apports pratiques

Développer la capacité à se reconnecter au « sentir », à une meilleure conscience corporelle, faire le lien entre traces, outils, médium, supports et le vécu corporel ou émotionnel.

Expérimenter les signes graphiques, utilisation d’outils scripteurs ou non, selon le type d’outils : souples, rigides, le type de préhension, la taille, l’orientation du support, la taille du signe, la vitesse d’exécution.

Appréhender la composition (ligne et mouvement), le rapport à l’espace, le besoin de « respiration » (ou de remplir), la nécessité d’ordonner, (ou le plaisir du « chaos »), la capacité à lâcher prise (ou le besoin de contrôle).